La communauté juive de westhoffen

L’esprit de tolérance des seigneurs de Hanau-Lichtenberg a permis à Westhoffen d’accueillir en son sein une des plus importantes et des plus anciennes communauté juive d’Alsace. En 1784, lors du recensement de la population juive en Alsace , Westhoffen comptait 58 familles (soit environs 282 âmes). Lors de la seconde moitié du XIXème siècle, dans un souci de parité faisant suite à d’importants travaux au sein des deux églises du village, la commune se dote d’une nouvelle synagogue.

Le 12 novembre 1865, le conseil municipal alloua la somme de 30 000 Francs pour le bâtiment et le mobilier. De son côté la communauté israelite fit don du terrain à la commune et s’engagea à démolir à ses frais l’ancien lieu de culte devenu vétuste. Après achèvement des travaux, la commune dégagea encore 53 000 Francs, affectés à la décoration intérieure de la synagogue, afin que la communauté juive possède elle aussi un bel et digne sanctuaire. L’histoire de notre ville ne mentionne aucune des terribles persécutions subies par les juifs pendant le Moyen Age, au cours desquelles la vindicte populaire se manifestait souvent en coupables excès.

Historiquement le cimetière juif se trouvait au Sud du village, près de la route menant de Bergbieten à Dangolsheim et servait à l’ensemble des communautés israélites des villages voisins. Il fallut de nombreux efforts et requêtes répétées pour qu’un nouveau lieu de sépulture soit aménagé à proximité directe de Westhoffen. Ce nouveau cimetière entra en fonctions en 1557. Les archives du villages l’attentent au travers des notes du Rabbin Lazarus

“Nous Batholomäus Baumhauer, Schultheiss (juge) du Comté de Hanau-Lichtenberg, autorisons les juifs de Westhoffen à posséder un cimetière qui fut inauguré en 1557 ; la communauté concernée, suite à sa demande, a déjà obtenu l’autorisation de l’Evêque de Strasbourg”

Ce cimetière situé à l’ouest du village à proximité du Dorfgraben et des vergers, n’occupait initialement que 5 ares de jardins. Il connut plusieurs agrandissements en 1659, 1663, 1664, 1699, 1710 et 1743. De nos jours, le cimetière est toujours en fonction.
En décembre 2019, près de 107 tombes de ce lieux témoin de l’histoire de la communauté juive du village ont été profannées. Ce terrible événement a déclenché une vague d’indignation dans le village mais aussi dans toute la France.

Le cimetière, bien qu’ouvert à la visite, est désormais surveillé (aussi bien par les autorités que par les habitants) et une enquête de la gendarmerie est en cours.

Sources : Histoire de la ville de Westhoffen en Alsace, Pasteur Victor Nessmann, 1917 (réédition réalisée par l’Association d’Histoire de Westhoffen et Environs).